uWeed
🎄Le calendrier de l’avent uWeed est là ! Découvre de nouvelles réductions tous les jours à 10h ! 😍 Inscris toi à notre newsletter pour obtenir 15 % de réduction sur ta première commande !
Non classé

Qu’est-ce que le THC ? Explication du tétrahydrocannabinol

Nov 6, 2023

Dans cet article, nous avons expliqué le concept de THC, le tétrahydrocannabinol. Le tétrahydrocannabinol est mieux connu sous son nom abrégé, THC. La plante de Cannabis sativa produit et sécrète une résine principalement formée par une glande appelée trichomes. Cette résine contient de nombreux composés. Autour des fleurs de la plante, on trouve une concentration de trichomes. Dans cette région, leur concentration surpasse celle de toute autre zone, et là où ils se trouvent en grande densité, on les nomme cannabinoïdes.

Qu’est-ce que le THC ou Tétrahydrocannabinol ?

THC ou Tétrahydrocannabinol est également appelé Dronabinol. Il a été isolé pour la première fois par Raphael Mechoulam, Yechiel Gaoni et Habib Edery. Tous trois venaient de l’Institut Weizmann de Rehovot en Israël en 1964. Le THC sous sa forme pure a une très faible solubilité dans l’eau, mais il est soluble dans la plupart des solvants organiques et des huiles. À froid, le THC est un solide vitreux.

Cependant, le THC devient visqueux et collant lorsqu’il est chauffé. Le THC est principalement métabolisé par le corps humain en 11-OH-THC (11-Hydroxy-THC), avec le métabolisme se produisant dans le foie. Là, le Tétrahydrocannabinol est traité par les enzymes Cytochrome P450 CYP2C9, CYP2C19 et CYP3A4. Ces métabolites sont toujours psychoactifs et sont ensuite oxydés en 11-nor-9-carboxy-THC (THC-COOH). Chez l’homme et l’animal. À ce jour, plus de 100 métabolites ont été identifiés. Les 11-OH-THC et THC-COOH sont les principaux.

Comment le THC affecte le corps

Dans cet article, nous expliquons ce qu’est le THC et comment il affecte le corps. Le tétrahydrocannabinol est communément connu sous son abréviation THC. Le tétrahydrocannabinol est défini par ce que vous ressentez grâce au cannabis, et nous examinerons les effets psychologiques et physiologiques.

THC vs. CBD : Comment se différencient-ils ?

Le CBD, ou Cannabidiol, est un autre cannabinoïde abondamment présent dans la plante de cannabis. Le cannabidiol et le THC ont une composition chimique très similaire. Cependant, il y a une petite différence dans leur arrangement atomique.

À la fois le THC et le CBD sont considérés comme des composés cycliques, ce qui signifie que un ou plusieurs atomes dans les composés forment un anneau. Alors que le CBD a un anneau ouvert, le THC possède un anneau fermé. Cette légère différence dans leur arrangement conduit à des interactions très différentes avec nos systèmes endocannabinoïdes.

Huile de CBD (ou THC) et graines de chanvre
CBD Huile

Activité psychique du THC vs. CBD

Le THC et le CBD possèdent des structures moléculaires très similaires, mais ils ont des effets psychologiques et physiologiques distincts. Le Tétrahydrocannabinol est défini par la sensation que vous procure le cannabis.

D’autre part, les effets du CBD sont définis par ce que vous ne ressentez pas. C’est parce que le THC provoque une sensation de “high”, tandis que le CBD ne le fait pas.

La raison en est la manière différente dont le THC et le CBD interagissent avec notre corps.

Les récepteurs CB1 et CB2 sont deux composantes de notre système endocannabinoïde. Il s’agit du système unique du corps qui régule l’homéostasie, contrôlant le sommeil, le stress, et notre système immunitaire.

Le THC est le composant qui te fait planer

Le « high » associé au THC est dû à sa forte affinité de liaison avec les récepteurs cannabinoïdes, en particulier le récepteur cannabinoïde 1 (récepteurs CB1). Cela est dû au fait que le tétrahydrocannabinol exerce ses effets enivrants et psychédéliques principalement via les récepteurs CB1, qui se trouvent principalement dans le système nerveux central et le cerveau. Lorsque les récepteurs CB1 sont activés, ils stimulent les cellules du cerveau à libérer de la dopamine.

Les effets enivrants du THC comprennent :

  1. La création d’une sensation d’euphorie et de bien-être.
  2. La perturbation du traitement de l’information dans l’hippocampe.
  3. La difficulté à former de nouveaux souvenirs et les problèmes de récupération de la mémoire à court terme.
  4. L’altération psychomotrice.
  5. L’anxiété et la tachycardie.
  6. La sédation et la relaxation.
  7. L’analgesie, ou de la douleur.
  8. En cas dsoulagement ‘intoxication grave, les hallucinations, les changements de pensée et les délires.

Le CBD ne vous “défonce” pas

Le CBD n’a pas d’affinité de liaison avec les récepteurs CB1, ce qui contraste avec le tétrahydrocannabinol. Par conséquent, le CBD n’a pas d’effet enivrant sur votre perception ou vos expériences sensorielles. Lorsque le CBD est pris conjointement avec le THC, il peut bloquer le « high » associé au THC. Cela est possible car il supprime les propriétés d’activation du CB1 par le tétrahydrocannabinol, vous protégeant ainsi de devenir trop « high ».

Concentration de THC dans le cannabis et le chanvre

Le THC et le CBD sont présents dans la plante Cannabis sativa, mais à des concentrations différentes. Le CBD est le cannabinoïde prédominant dans la plante de chanvre, qui contient une faible quantité de tétrahydrocannabinol (<0,3 %). En revanche, le THC est plus abondant dans d’autres variétés de cannabis, qui sont souvent cultivées pour maximiser la teneur en THC et produire un effet psychoactif plus fort.

La concentration de tétrahydrocannabinol dans le cannabis détermine sa puissance. Cela fait référence à la quantité de THC présente dans une fleur de cannabis ou un produit dérivé du cannabis. La puissance du THC peut être exprimée en milligrammes de tétrahydrocannabinol par gramme de produit (mg/g) ou en pourcentage du poids total de cannabis, comme le pourcentage de milligrammes de THC par gramme de cannabis.

Si votre produit est étiqueté comme contenant : 15 mg/g = 15 mg de THC pour 1 gramme de produit ou 15 % de tétrahydrocannabinol et 150 mg/g = 150 mg de THC pour 1 gramme de produit

Du cannabis séché en fleur avec une teneur en THC de 100 % est impossible. Cependant, les extraits de cannabis (qui ont été distillés) peuvent contenir jusqu’à 90 % de THC. Comme c’est un produit naturel, la teneur en tétrahydrocannabinol dans un produit de cannabis séché en fleur peut varier d’un produit à l’autre.

Recherche sur les effets du tétrahydrocannabinol et les avantages médicaux.

L’utilisation du cannabis à des fins médicales possède une histoire qui se perd dans l’antiquité. Les registres archéologiques en témoignent depuis plus de 3 000 ans. Ces dernières années, la communauté scientifique et médicale a également intensifié ses recherches sur les bienfaits du cannabis médical. Les données issues de multiples études suggèrent qu’il a un grand potentiel pour aider les patients dans le traitement et la gestion d’une variété de symptômes et maladies.

Utilisation du tétrahydrocannabinol (conditions médicales)

Le THC possède diverses propriétés thérapeutiques, et une quantité croissante de preuves commence à étayer cette affirmation, bien que les opinions et les résultats puissent varier. Par exemple, il existe des preuves substantielles de l’efficacité thérapeutique du cannabis médical en ce qui concerne sa capacité à réduire les douleurs chroniques, les nausées ainsi que les vomissements provoqués par la chimiothérapie. De plus, des indices pointent vers des effets positifs significatifs du THC contre la spasticité dans les cas de sclérose en plaques. D’autres conditions pour lesquelles le tétrahydrocannabinol s’avère très prometteur incluent :

Un médecin qui tient une huile de CBD et une plante de THC de l'autre côté.

Risques et effets secondaires du tétrahydrocannabinol

L’effet du THC et du cannabis en fait non seulement une drogue récréative populaire, mais également un complément thérapeutique naturel et sûr. Toutefois, comme pour toute substance consommée, il peut exister des risques et des effets secondaires, même s’il est naturel et généralement considéré comme sûr. Dans certains cas, la consommation de cannabis peut entraîner des risques et des effets secondaires sérieux. Parmi les effets secondaires les plus graves associés à une consommation de cannabis à court terme, à long terme ou intensive, on trouve :

Effets du THC en cas de consommation à court terme

  • Une altération de la coordination motrice qui peut compromettre la capacité de conduire ou augmenter le risque de blessure.
  • Une altération du jugement pouvant conduire à des comportements à risque accrus.
  • À fortes doses, il peut survenir des épisodes de paranoïa et de psychose.
  • Des interactions médicamenteuses négatives ou nocives en cas de prise concomitante avec d’autres médicaments ou substances.

Effet du tétrahydrocannabinol en cas de prise prolongée ou importante

  • Les symptômes d’une bronchite chronique
  • Un risque accru de maladies psychotiques chroniques (y compris la schizophrénie) chez les personnes prédisposées à de telles conditions.
  • La dépendance se manifeste chez environ 9 % des utilisateurs. Elle survient chez 17 % de ceux qui commencent à l’adolescence. Parmi les consommateurs quotidiens, les taux de dépendance varient entre 25 et 50 %.
  •  Un développement cérébral altéré peut survenir lors de l’exposition au tétrahydrocannabinol pendant la phase prénatale, ainsi que lors de l’exposition pendant l’enfance ou l’adolescence jusqu’à l’âge d’environ 21 ans.
  •  La consommation chez les jeunes peut conduire à de piètres résultats éducatifs ainsi qu’à une probabilité accrue d’abandon scolaire.
  •  Une altération cognitive, avec un QI inférieur chez ceux qui consomment fréquemment pendant l’adolescence. 

Cependant, lorsque le cannabis est consommé de manière responsable et avec modération par des adultes, son utilisation est généralement très sûre. En fait, à ce jour, il n’existe aucun cas documenté de surdose de cannabis. Néanmoins, comme toute autre drogue altérant la conscience, le cannabis peut affecter vos fonctions cognitives et motrices. Cet effet peut vous mettre dans des situations dangereuses. Restez donc en sécurité, restez chez vous et assurez-vous de profiter de votre cannabis avec des personnes en qui vous avez confiance.

Combien de temps le tétrahydrocannabinol ou THC reste-t-il dans votre organisme ?

Bien que l’effet du THC soit généralement de courte durée, la période pendant laquelle ses métabolites restent dans votre corps peut s’étendre sur des semaines ou des mois. La durée exacte dépend de facteurs tels que votre indice de masse corporelle et la fréquence de votre consommation de cannabis. En général, vous pouvez vous attendre à ce que les métabolites du THC restent :

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre article sur les tests de dépistage du THC et des drogues : combien de temps le THC reste-t-il dans mon corps?

Quelqu'un qui fume un joint de cannabis riche en tétrahydrocannabinol. En arrière-plan, on voit une horloge qui représente le temps.

Légalité du tétrahydrocannabinol

Dans la plupart des pays européens, la limite légale de contenu en THC pour l’huile de CBD et les produits dérivés du chanvre est de seulement 0,3 %. En Suisse, les produits à base de cannabis peuvent contenir jusqu’à cinq fois la quantité de tétrahydrocannabinol (THC) autorisée par les pays de l’UE. Cela représente bien plus que ce qui est permis dans l’Union européenne. Tout produit à base de CBD issu du cannabis peut être acheté, obtenu et consommé légalement à 100 % en Suisse, tant qu’il contient 1 % de THC ou moins. De plus, tout ce qui dépasse 1 % de contenu en THC peut être prescrit par un médecin, sous l’approbation de l’Office fédéral de la santé publique suisse. Pour en savoir plus sur la légalité et la légalisation du cannabis en Suisse, lisez notre article dédié.

Aux États-Unis, plusieurs États ont légalisé la consommation de cannabis. Cependant, la consommation, la vente et la possession de cannabis contenant plus de 0,3 % de THC sont toujours illégales au niveau fédéral selon le Controlled Substance Act (la loi sur les substances contrôlées). Néanmoins, la Food and Drug Administration a approuvé l’utilisation de l’Epidiolex, un médicament à base de CBD, pour le traitement de certaines formes d’épilepsie.

Partager: